Août 17 2016

Cérémonie du 15 août: mémoire et ferveur

15 août

Chaque année, le 15 août, le comité local du Souvenir français honore la mémoire des nombreuses victimes tombées lors de la bataille de Grendelbruch-Muckenbach, et rend hommage à ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté.

Après avoir assisté à l’office religieux à l’église du village, les nombreux invités, civils et militaires, se sont retrouvés autour de la nécropole qui domine Grendelbruch et la vallée.

Devant les porte-drapeaux des associations patriotiques de toute la région, Gilbert Stoehr, historien local, a résumé les affres de cette sanglante bataille avant que différentes autorités ne procèdent au traditionnel dépôt de gerbes : le maire Jean-Philippe Kaes, Fabienne Kauff, Albert Lefevre et Mireille Hincker pour le Souvenir français, ainsi que des représentants du 44e RT de Mutzig et du 291e bataillon des chasseurs allemands stationné à Illkirch.

Fidèle parmi les invités, la Musique municipale de Muhlbach-sur-Bruche a interprété la Marseillaise suivie d’un émouvant Ich hatt’einen Kameraden (J’avais un camarade) dans un silence de cathédrale.

François Kempf, vice-président du Souvenir français, s’est ensuite adressé à l’assistance en relatant l’histoire du coquelicot rouge des champs de Flandre, symbole du souvenir et fleur de mémoire de la Grande guerre.

Le public, dans un profond recueillement, a retenu son souffle quand Michel Schmitt a entonné un medley a cappella qui a résonné dans tous les coeurs, pendant que des enfants de Grendelbruch déposaient un coquelicot sur chaque tombe.

Les interventions successives du maire et de Fabienne Kauff, présidente du Souvenir français local, ont rappelé combien cette guerre restait ancrée dans notre Histoire.

« Gardons en mémoire tous ceux qui se sont sacrifiés en servant leur patrie avec foi, abnégation et dévouement. En cette journée de commémoration rendons-leur un hommage particulier afin que leur mémoire demeure à jamais. Maintenant que nous sommes dépositaires de cet héritage de valeur, il nous appartient de poursuivre la mise en oeuvre d’un patriotisme ouvert et préparer un avenir plus fraternel », appuie Fabienne Kauff qui conclut : « À nous les souvenirs, à eux l’immortalité ».

D’après les Dernières Nouvelles d’Alsace du 17 Août 2016

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-grendelbruch.fr/?p=2953